Le 01.02.2024

Tuto : Comment mettre un tampon ?

par Eleonore Arnaud
Tuto : Comment mettre un tampon ?

Aujourd'hui, on aborde un sujet qui peut sembler basique pour certain·e·s, mais qui reste un vrai mystère pour d'autres : comment mettre un tampon ? Que tu découvres tout juste les joies des règles, ou que tu aies simplement envie de changer de méthode de protection menstruelle, cet article est fait pour toi. Parce que même si c'est un sujet qu'on aborde pas tous les jours à la machine à café, c'est un truc super important à savoir pour gérer au mieux ces quelques jours du mois. Et tu sais quoi ? C'est pas si compliqué que ça en a l'air. Avec les bonnes infos et un peu de pratique, tu vas devenir une pro du tampon en un rien de temps !

Comment mettre un tampon ? Le tuto simple et efficace ! 

Comment mettre un tampon ? Le tuto simple et efficace !

Allez, c’est le moment de te lancer ! Rassure-toi, c’est bien moins compliqué qu’il n’y paraît.   

En plus, on va te guider pas à pas pour que tu puisses mettre ton tampon dans les meilleures conditions ! Il te suffit tout simplement de suivre les étapes.

1. Se préparer avant l’insertion !

Avant tout, lave-toi les mains. Oui, c'est basique, mais super important. Tu vas toucher une partie sensible de ton corps, alors autant le faire avec des mains propres, n'est-ce pas ?

Ensuite, c'est le moment de faire un peu connaissance avec ton corps. Si tu n'es pas déjà familier.e avec l'endroit où le tampon doit aller, pas de panique. Prends un miroir et découvre-toi. Cela peut sembler un peu étrange au début, mais c'est super utile pour comprendre où et comment insérer le tampon. On t’explique tout dans la suite de l’article ! 

N'oublie pas, la clé c'est de rester détendue. Si tu es tendu.e, ça peut rendre la chose un peu plus difficile. Prends ton temps, respire profondément et ne te précipite pas. La première fois, c'est toujours un peu un défi, mais ne t'inquiète pas. C'est comme apprendre à faire du vélo, ça demande un peu de pratique. Plus tu te familiariseras avec ton corps, plus ce sera facile.

2. Prendre la bonne position 

Avant d'insérer le tampon, trouve une position qui te met à l'aise. Chacune a sa préférence :

  • Assis.e sur les toilettes : c'est souvent la position la plus pratique pour les débutant.e.s.
  • Debout avec un pied surélevé : par exemple, en posant un pied sur le bord de la baignoire ou sur le siège des toilettes. Cette position peut faciliter l'accès.
  • Accroupi.e : certain.e.s trouvent cette position plus confortable pour insérer le tampon.

Le mieux est que tu expérimentes différentes positions pour découvrir celle qui te convient le mieux !

3. Insérer le tampon (avec applicateur)

Si tu utilises un tampon avec applicateur, il te suffit de suivre ces quelques étapes : 

  1. Ouvre l'emballage sans toucher l'applicateur. Assure-toi que la ficelle est visible et pend librement.
  2. Tiens fermement l'applicateur à l'endroit indiqué, généralement entre le pouce et le majeur au niveau des anneaux striés présents sur l’applicateur.
  3. Avec l'autre main, écarte doucement les lèvres de ton vagin et place l'extrémité de l'applicateur à l'ouverture. 
  4. Respire profondément et détends-toi.
  5. Incline l'applicateur légèrement vers le haut, en direction de ton bas du dos. 
  6. Pousse-le doucement jusqu'à ce que tes doigts touchent ton corps.
  7. Utilise ton index pour pousser le piston de l'applicateur, libérant ainsi le tampon dans ton vagin.
  8. Une fois le tampon en place, retire doucement l'applicateur. La ficelle doit rester à l'extérieur de ton corps pour un retrait facile.

Et voilà, c’est aussi simple ! Rassure-toi, c’est tout à fait normal de ne pas réussir dès le premier coup. 

Tu devras peut-être réaliser plusieurs tentatives avant de te sentir à l’aise et puis au bout d’un moment, tu prendras la main ! 

Comment mettre un tampon sans applicateur ? 

Si tu choisis de ne pas utiliser d’applicateur, sache que la phase de préparation est la même. Ici, il est important de se laver les mains car tu vas devoir glisser ton index à l’intérieur de ton vagin. C’est mieux d’éviter de transmettre des bactéries et des germes ! Ensuite, tu devras également choisir la position dans laquelle tu te sens le mieux. 

 En revanche, les étapes d’insertion sont légèrement différentes : 

  1. Comme pour l'applicateur, commence par ouvrir l'emballage et vérifie la ficelle (sors bien la ficelle et tire dessus pour t’assurer qu’elle est fiable !).
  2. Détends-toi, prends une position confortable et écarte doucement les lèvres de ton vagin avec une main.
  3. Avec l'autre main, tiens le tampon par la base (pas par la ficelle) et positionne-le à l'entrée de ton vagin.
  4. Oriente le tampon légèrement vers le haut, dans la direction de ton bas du dos. 
  5. Pousse-le doucement mais fermement avec ton doigt et le guidant jusqu'à ce qu'il soit complètement inséré.
  6. Le tampon doit être suffisamment profond pour que tu ne le sentes pas. Si tu ressens une gêne, il n'est probablement pas assez loin. Dans ce cas, utilise un doigt propre pour le pousser un peu plus profondément.

Une fois le tampon en place, n’oublie pas de te laver à nouveau les mains et tu peux ensuite retourner à tes occupations ! 

Comment savoir si on a bien mis un tampon ? 

Comment savoir si on a bien mis un tampon ?

Super, tu as réussi à insérer ton tampon ! Mais attends, ce n'est pas tout. Il y a encore quelques petites choses à savoir pour te sentir complètement à l'aise.

Avec un tampon correctement inséré, tu devrais pouvoir continuer tes activités habituelles sans gêne, que ce soit du sport, de la natation, ou juste te détendre.

Après l'insertion, prends un moment pour t'assurer que le tampon est bien placé. Tu ne devrais pas le sentir si c'est le cas. 

Si tu ressens une gêne ou si le tampon semble mal positionné, ne t'inquiète pas. Respire profondément, détends-toi et ajuste-le doucement. Il est possible que tu doives le retirer un peu et le remettre pour le positionner correctement.

Maintenant la question à savoir c’est pendant combien de temps peut-on garder un tampon

Question simple, réponse simple : change ton tampon toutes les 4 à 8 heures, selon ton flux. Ne le laisse jamais plus de 8 heures pour éviter des risques pour ta santé, comme le syndrome du choc toxique, une condition rare mais sérieuse.

Quand je mets le tampon ça me fait mal : c’est normal ? 

Tu as inséré ton tampon, mais quelque chose te semble un peu... inconfortable, voire douloureux ? Ne t'inquiète pas, tu n'es pas la seule à te poser cette question. Parlons-en ouvertement !

Il est normal de ressentir une légère gêne lors de tes premières expériences avec les tampons, surtout si tu n'es pas habituée à les utiliser. Comme pour toute nouvelle compétence, cela prend un peu de temps et de pratique pour s'y habituer.

Cependant, si la douleur est marquée ou persistante, ce n'est pas quelque chose à ignorer. Voici quelques points à vérifier :

  • La taille du tampon : un tampon trop gros pour ton flux peut être inconfortable. Essaye une taille plus petite.
  • Le positionnement : le tampon n'est peut-être pas assez profondément inséré. Il devrait être placé confortablement dans ton vagin, sans que tu le sentes.
  • Ta relaxation : la tension et l'anxiété peuvent rendre l'insertion douloureuse. Respire profondément et détends-toi.
  • Une sécheresse vaginale : si ton vagin est trop sec, l'insertion du tampon peut être désagréable. Cela peut arriver en dehors de tes jours de flux abondant par exemple. 

Ton corps est ton meilleur guide. Si quelque chose ne se sent pas bien, écoute-toi. 

Il n'y a aucune honte à préférer d'autres méthodes de protection menstruelle si les tampons ne te conviennent pas (les culottes menstruelles, tu connais ?).

Comment retirer un tampon ? 

Comment retirer un tampon ?

Retirer un tampon doit être fait avec soin et attention. Comme mentionné précédemment, change ton tampon toutes les 4 à 8 heures, selon ton flux. N'attends pas plus de 8 heures.

Maintenant, comment on fait ? D’abord, détends-toi. Si tu es tendu.e, cela peut rendre le retrait plus difficile. 

Ensuite, trouve une position confortable, comme assis.e sur les toilettes, et utilise tes muscles pelviens pour aider si nécessaire. On oublie pas de se laver les mains et on peut y aller. 

Tous les tampons ont une ficelle conçue pour faciliter leur retrait. Attrape cette ficelle entre ton pouce et ton index et tire doucement mais fermement vers le bas, en suivant l'angle naturel de ton vagin.

Petite précision : après avoir retiré le tampon, jette-le dans une poubelle (ne le jette pas dans les toilettes, car cela peut causer des problèmes de plomberie). C’est valable aussi pour l’emballage et l’applicateur. 

Et hop, on se lave encore les mains ensuite !

Si la ficelle se casse (ce qui est très très rare), pas de panique. Tu peux essayer de te détendre et de tousser un peu pour aider le tampon à descendre. Si cela ne fonctionne pas, il peut être nécessaire de consulter un professionnel de santé pour le retirer. 

Comment mettre un tampon pour la première fois ? 

Comment mettre un tampon pour la première fois ?

Ça y est, tu es prête à utiliser un tampon pour la première fois ? C'est une étape importante et il est tout à fait naturel de se sentir un peu nerveux.se. Mais ne t'inquiète pas, c'est une compétence que tu vas maîtriser en un rien de temps.

D’ailleurs c'est tout à fait normal d'avoir des questions lorsque tu commences à utiliser des tampons. 

Pour ce qui est des étapes à suivre, elles restent les mêmes que celles décrites un peu plus haut, que ce soit la première fois, comme la cinquantième !

Pour le reste, voici quelques-unes des questions les plus fréquentes et des conseils pour t'aider à démarrer en toute confiance. 

Quel est le type de tampons qui me correspond ? 

Alors, on commence par le début : choisir ton tampon. Je sais, ça peut sembler un peu déroutant au premier abord, mais t'inquiète, c'est comme choisir la bonne paire de chaussures pour une occasion spéciale - il faut juste connaître tes options et ce qui te convient le mieux.

  1. Types de tampons : avec ou sans applicateur ?

Il y a deux grandes familles de tampons : ceux avec applicateur et ceux sans. Les applicateurs peuvent être en plastique ou en carton, et leur but est de faciliter l'insertion du tampon. 

Pense à un petit tube qui aide à mettre le tampon là où il doit être. Les tampons sans applicateur, eux, sont plus petits et plus discrets, mais ils demandent un peu plus de dextérité pour les mettre en place.

Si c’est ta première fois, il est peut-être préférable de commencer par un tampon avec applicateur. Ça sera plus simple ! 

  1. Tailles et absorption

Comme pour les chaussures, il existe différentes tailles de tampons. Et ici, la taille compte vraiment ! 

Les tampons sont généralement classés en fonction de leur capacité d'absorption : régulier, super, super plus... Un tampon régulier est parfait pour un flux léger à moyen, tandis que les super et super plus sont destinés aux jours de flux plus abondants.

Il est crucial de choisir un tampon adapté à ton flux. Si tu débutes, essaie avec un tampon régulier et vois comment ça se passe. 

Si tu trouves que tu dois le changer trop souvent (ou que tu aperçois une fuite), monte en gamme. 

Et inversement, si tu as du mal à le retirer ou s'il est encore majoritairement blanc quand tu le changes, essaie une taille en dessous.

Où est le trou pour mettre un tampon ?

Mettre son premier tampon est le moment de faire un peu connaissance avec ton corps. Si tu n'es pas déjà familière avec l'endroit où le tampon doit aller, pas de panique.  

En gros, entre les jambes, tu as trois ouvertures : l'urètre (d'où sort l'urine), le vagin, et l'anus. Le trou que tu cherches pour le tampon, c'est le vagin.

Pour le trouver, prends un miroir et fais une petite exploration. Cela peut sembler un peu étrange, mais c'est le meilleur moyen de te familiariser avec ton propre corps. 

Place le miroir entre tes jambes et regarde. L'ouverture du vagin se trouve sous l'urètre (l'endroit d'où tu fais pipi).

Si tu préfères ne pas utiliser de miroir, tu peux aussi le faire au toucher. Avec une main propre, touche doucement entre tes jambes jusqu'à ce que tu trouves une ouverture - c'est là que le tampon doit aller. Il se peut que tu sentes une légère résistance, c'est tout à fait normal.  

Eeeeet le mot de la fin 

J'espère que ce guide t'aura aidé à démystifier leur utilisation et à te sentir plus à l'aise avec cette méthode de protection menstruelle. 

Souviens-toi, l'important c'est de rester détendue et d'écouter ton corps. Chaque personne est unique, donc ce qui fonctionne pour une peut ne pas convenir à une autre.  

Ce qu’il ne faut pas oublier, c’est de choisir un tampon adapté à ton flux et à ton corps. Si tu ressens une gêne même après avoir correctement inséré le tampon, il se peut que tu aies besoin d'un niveau d'absorption différent ou d'une taille différente.

Et aussi ! N'oublie pas non plus de changer ton tampon régulièrement. Comme nous l'avons vu, il est conseillé de le faire toutes les 4 à 8 heures, en fonction de ton flux.  

Cela aide à maintenir un bon équilibre et à éviter des problèmes comme le syndrome du choc toxique. Bien sûr, jamais de tampon pendant les rapports sexuels et toujours un à la fois !

Une dernière astuce entre potes : si les tampons ne te conviennent pas (oui ça peut arriver !), sache qu’il y a plein d'autres options : serviettes menstruelles, coupes menstruelles, culottes menstruelles... L'important, c'est de trouver ce qui te convient le mieux !

Plus de lecture

Gérer ses premières règles : le guide complet pour tout savoir et être équipé.e !

Gérer ses premières règles : le guide complet pour tout savoir et être équipé.e !

Bienvenue dans ce guide complet où on va tout te dévoiler sur les premières règles ! Tu t'es sûrement posé.e mille et une questions sur ce sujet, et c'est tout à fait normal. Que tu sois sur le point de vivre tes premières règles ou que tu viennes de les expérimenter, cet article est fait pour toi.

Voir l'article entier

Comment faire pour que les règles coulent moins ? Nos 7 astuces naturelles !

Comment faire pour que les règles coulent moins ? Nos 7 astuces naturelles !

On le sait, gérer des règles qui semblent vouloir transformer chaque journée en marathon de survie, ça n'est la tasse de thé de personne. Mais savais-tu qu’il était possible de faire en sorte que les règles coulent moins ? Et oui, et justement aujourd’hui, on va explorer ensemble comment on peut influencer la nature parfois capricieuse de nos cycles.

Voir l'article entier

Comment éviter les fuites de règles la nuit ? Les 4 meilleures solutions !

Comment éviter les fuites de règles la nuit ? Les 4 meilleures solutions !

Ah, les joies des règles... surtout la nuit, n'est-ce pas ? Si tu as déjà vécu l'expérience désagréable de te réveiller au milieu de la nuit, essayant de comprendre si ce que tu ressens est juste un peu de chaleur ou le signe d'une fuite de règles, tu sais de quoi on parle. Mais pourquoi accepter cela comme une fatalité et ne pas chercher à savoir comment éviter les fuites de règles la nuit ?

Voir l'article entier